16 octobre 2018

J’ai prié Dieu pour qu’il existe

Y’a pas longtemps encore, je clamais que je ne croyais pas en Dieu et c’etait un peu connement une fierte. J’ai lu « l’evangile selon pilate » d’Eric Emmanuel Schmitt etant ado, et ca m’a pas mal retournee, mais j’avais fini par en deduire que tout ca c’etait pas pour moi. Que j’adherai pas, a la religion tout ca. A la reflexion, c’est surement plutot au monotheisme que j’adhere pas.

Parce qu’en realite, je suis beaucoup plus proche de mon grand pere depuis qu’il est mort… J’ai realiser ca ce matin, en lui racontant ma vie sous la douche. J’ai pris l’habitude un peu etrange de lui demander conseil a voix haute depuis 11 ans.  Alors que je ne me souviens pas, m’etre jamais confiee a lui de son vivant. Il a un place dans ma vie, beaucoup plus grande depuis quil est parti, paradoxalement.

Je me souviens avoir passer des vacances chez eux, je me souviens de lui dans la cuisine me faire mes plats preferes d’enfant, je me souviens d’avoir decouvert sa vie le jour de son enterrement. Et je ne me souviens plus de lui avoir jamais parler, je ne me souviens plus du son de sa voix, depuis un sacre moment. Parce que sa voix qui me repond, c’est quand meme la mienne depuis un sacremoment. Je ne sais plus trop quand j’ai pris l’habitude de lui parler. Mais c’est devenu mon confident etrangement. Je parle plus a mes morts, qu’a mes vivants.  Et lui c’est le premier dueil que j’ai du endurer, alors c’est mon confident number one. Evidemment (non.).

J’ai jamais cru en dieu, enfin plutot j’ai ete eleve dans le rejet de dieu, clairement. Alors j’ai jamais eu l’option de trop y croire. Et je crois que quelque part, parler a mes morts, c’est ma facon de me connecter avec un truc plus grand que moi. Qui me maintient un peu debout mlagre moi. J’ai jamais cru en dieu mais je crois en l’Univers. En l’alignement des planetes. En cet ensemble de forces qui nous composent tous et qui nous transcendent. En un equilibre plus grand que nous, en des energies qui circulent, autour de nous, a prendre a ou laisser. Et je crois que mon grand pere, c’est ma porte d’entree vers tout ca. Parce que je parle rarement a l’Univers directement (quand mon grand pere m’envoie balader, mais ca arrive pas souvent).

Alors quand la vie est un poil trop lourde a -su-porter, generalement je lui raconte tout ca. Et il se marre doucement en me disant que ca ira, que lui il a traverser pire, et qu’on s’en remet, de tout, toujours. il me rapelle de demander de l’aide, aux vivants, quand ca va vraiment pas, il me rapelle que quelque part, nulle part, dans le neant spacial, il y a des morts qui sont fiers de moi. Quoi qu’il arrive et quoi que je fasse, parce que l’amour ca transcente tout, les conneries, les erreurs, les moments d’egarement, la distance, et meme la mort.

Quand y’a trop de truc a gerer dans ma vie, il y a lui, et eux. Et quand j’ai besoin d’etre forte par moment, il m’envoie thor me filer un coup de main, et quand j’ai besoin d’etre rassuree, il m’envoie Freya, me preter sa magie et son amour. Mon grand pere il est pote avec l’univers, et avec les dieux scandinaves. Avec cette religion paienne qui a bercer mon adolescence, et qui reprense l’univers tout entier pour moi, fractionner en centaines d’identites qui me donnent ce dont j’ai besoin, quand j’ai la force de leur demander.

Je ne crois pas en Dieu, et peut etre que quelque part j’aimerai bien. Qu’il existe et qu’il garde mes morts en securite, en paix, quelque part. Je ne crois pas en Dieu, mais je crois en tout ca quand meme, meme si je sais quelque part que c’est juste mon esprit qui m’a creer une religion adaptee a mes besoins, a mes envies, et a mes aspirations.  Je ne sais pas si on a tous besoin de croire en un truc qui nous depasse, ou si c’est juste moi. Mais j’y crois vraiment. Sans pouvoir vraiment l’expliquer. Je sais bien qu’en vrai, j’ai un grand pere au fin fond d’un cimetiere, sous une tombe que j’ai jamais visitee. Et en meme temps, je sais que j’ai un grand pere qui me sert de dieu et de guide. Vola. J’ai une religion paradoxale que je cherche encore. C’est pas encore tres defini, mais bizarrement ca suffit a me rassurer, les jours ou ca va pas.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website design by Marine Poyard // Wordpress Theme 'Nicole' by IPKabuto